Sauvegarde du caribou

Les hardes de caribous forestiers sont dans un état précaire en raison du morcellement de la forêt boréale, leur habitat naturel. Les importantes coupes engendrées par l’industrie forestière ont largement contribué à la diminution du couvert forestier dont les caribous ont besoin pour se protéger du loup, leur principal prédateur. La survie du caribou forestier est donc directement liée à l’étendue de la forêt boréale qu’il habite. Depuis 2005, année où l’écotype a été déclaré « espèce vulnérable » par le gouvernement du Québec, des mesures ont été mises en place afin d’en assurer la sauvegarde. La chasse sportive a, par exemple, été arrêtée en 2001, bien que les Autochtones aient toujours le droit de le chasser. Pour les années à venir, il est primordial de créer des aires protégées et de mettre en œuvre des stratégies d’aménagement forestier. Continuer à acquérir des connaissances sur le caribou forestier et ses prédateurs est également essentiel afin de mieux connaître les caractéristiques de l’écotype, dans le but de mieux le protéger.

Autre contenu du même type :
Environnement Documents
En savoir plus