La centrale Manic-5

Souvent appelé simplement Manic-5, du nom de la centrale hydroélectrique qu'il alimente, le barrage Daniel-Johnson se dresse à 210 kilomètres au nord de la ville de Baie-Comeau. C'est en 1955 qu'Hydro-Québec évalue le potentiel hydroélectrique des rivières Manicouagan et aux Outardes, alors inaccessibles par le réseau routier.

À l'aube des années 60, alors qu'on relie les municipalités de la Côte-Nord par 448 kilomètres de route, on amorce la construction de quatre aménagements hydroélectriques sur la rivière Manicouagan. Après des travaux étalés sur près de 10 ans, la centrale Manic-5 et le barrage Daniel-Johnson sont inaugurés en 1969. En 1989, on construit une autre centrale, sur la rive opposée, qui permet d'augmenter la production hydroélectrique du complexe : Manic-5-PA.

Le barrage Daniel-Johnson est considéré comme le plus imposant barrage du monde dans sa catégorie. Érigé sur la rivière Manicouagan, il compte 13 voûtes et 14 contreforts, et il mesure 214 mètres de hauteur sur 1 314 mètres de largeur. Il alimente deux centrales hydroélectriques situées de part et d'autre du puissant cours d'eau : Manic-5 et Manic-5-PA.

Le barrage Daniel-Johnson doit son nom à l’ancien premier ministre du Québec, décédé la veille de l’inauguration initialement prévue en septembre 1968. On dit que tout le béton utilisé pour ériger cette structure aurait pu permettre de construire un trottoir reliant le pôle Nord au pôle Sud!

Autre contenu du même type :
Énergie Documents
En savoir plus