Barrage La Grande

C’est en 1970 que naît officiellement l’imposant projet de construction d’une série de barrages et centrales hydroélectriques sur le territoire de la Baie-James, sous la gouvernance du premier ministre de l’époque, Robert Bourassa. Au final, le complexe totalise huit centrales (situées dans le bassin versant de la Grande Rivière et autres rivières du Nord-du-Québec), ce qui représente environ 50 % de toute la capacité à produire de l’électricité d’Hydro-Québec. Grâce à ces installations, les Québécois deviennent autosuffisants sur le plan énergétique.

Trois phases se succèdent pendant les travaux d’aménagement de l’imposant complexe. La première, étalée sur douze années de travaux soutenus (1973-1985), inclut la construction des trois plus grandes centrales du projet (LG2, LG3 et LG4) et le détournement des cours d’eau Caniapiscau,  Eastmain, Opinaca et la Grande Rivière. À partir de 1990, ces trois centrales sont responsables de près de la moitié de la production totale d’électricité d’Hydro-Québec. Quand le projet tire à sa fin, en 1995, le complexe La Grande possède une puissance installée de 15 240 MW et aura nécessité la création de plus de 304 digues et barrages.

Par ailleurs, d’importantes infrastructures ont dû être réalisées pour permettre à La Grande de voir le jour. En quelques chiffres, le complexe aura demandé la construction de 6 aéroports, 7 campements et 2 100 kilomètres de route.

Autre contenu du même type :
Énergie Documents
En savoir plus