Le cratère des Pingualuit

Le cratère des Pingualuit est situé dans la région du Nunavik, au nord du 55e parallèle. Il est le résultat de l’impact d’un météorite, plus précisément l'empreinte d'un débris d'astéroïde. Cet astéroïde, d’une dimension de quelque 120 mètres de diamètre, a percuté la Terre il y a environ 1,4 million d’années. Bien que ce chiffre semble impressionnant, il s’agit de l’un des cratères les plus jeunes au monde. Le lac Pingualuk, une étendue d’eau circulaire aux flots bleutés et exceptionnellement limpides, est emprisonné à l’intérieur du cratère. Depuis plusieurs siècles, les Inuits connaissent cette merveille de la nature et l’appellent pingualuit, ce qui signifie « boutons éruptifs », sans doute en raison des petites collines qui l'entourent. Au-delà du cratère s’étend un paysage de plaines sans arbres d’une incroyable régularité.

À son sommet, le cratère possède un diamètre de 3,4 kilomètres, et au niveau du lac, il mesure 2,7 kilomètres. Le lac atteint une profondeur évaluée à 267 mètres, ce qui en fait l’un des lacs les plus profonds d’Amérique du Nord. Il contient des réserves d’eau d’une rare pureté, très peu minéralisée; en effet, son degré de salinité atteint des valeurs inférieures à 3 ppm (partie par million), comparativement à 500 ppm dans les Grands Lacs, par exemple. Sa transparence est exceptionnelle : c’est le lac le plus limpide du monde, après le lac Masyuko, au Japon. Aucun cours d’eau ne se déverse dans le lac Pingualuk. Il n’est alimenté que par les précipitations, ce qui fait que le renouvellement de son eau peut prendre jusqu’à 330 ans. Son niveau d’eau étant stable, on le croit relié souterrainement au lac Laflamme, une nappe d’eau adjacente. Autre fait particulier : l'omble chevalier est la seule espèce de poisson qu'on y retrouve.

Autre contenu du même type :
Beautés naturelles Documents
En savoir plus