Histoire des Cris

Les ancêtres des Cris, des Naskapis et des Innus – venus de l’Ouest canadien – sont arrivés dans le nord du Québec et du Labrador il y a environ 5000 ans. Au moment où les missionnaires et les explorateurs français rencontrent les Cris pour la première fois au 17e siècle, ceux-ci sont dispersés sur un territoire de chasse allant du Québec à la rivière Saskatchewan, dans l’ouest du Canada. La vie des Cris des régions subarctiques est alors rythmée par les saisons et les migrations des animaux. Ils se nourrissent de poisson qu’ils fument pour la conservation, et chassent le caribou et l’orignal, le canard et le petit gibier. Comme ils occupent des territoires parsemés de lacs, ils utilisent le canot d’écorce pour se déplacer, moyen de transport remplacé par la raquette et le toboggan l’hiver. Des huttes en forme de dôme ou de cône et recouvertes de peaux d’animaux leur servent d’abris. La traite des fourrures, à laquelle ils sont étroitement associés, opère un changement important dans leur mode de vie et leur économie privilégiant la trappe comme activité au détriment de la chasse. Au contact des Européens, ils se christianisent et découvrent le troc. Des produits venus d’Europe comme la farine, le tissu et surtout les armes à feu deviennent rapidement incontournables pour eux.

Autre contenu du même type :
Histoire Documents
En savoir plus