Kuujjuaq

Le village nordique de Kuujjuaq s’étend le long de la rivière Koksoak, à 50 kilomètres en amont de la baie d’Ungava. Il s’agit de la plus importante communauté du Nunavik, avec 2 375 habitants, dont près de 90 % sont des Inuits. Le taux de natalité ayant considérablement augmenté ces dernières années, plus de la moitié de la population est âgée de moins de 30 ans. Kuujjuaq fait partie de l’Administration régionale Kativik, un territoire du Nunavik qui regroupe 14 villages. Sa superficie est de 385 kilomètres carrés, soit une centaine de kilomètres de moins que Montréal.

Kuujjuaq est une plaque tournante pour l’administration et l’économie du Nord-du-Québec en raison du rôle qu’il joue et des fonctions qu’il exerce dans ces domaines. Plusieurs services ont été mis en place dans le village : aéroport, école, centre sportif, centre culturel, banque, mairie, piscine, hôtels, restaurants, centre pour aînés, maison des jeunes, serre, plage, etc. Les Kuujjuamiut (gentilé des résidents de Kuujjuaq) composent avec deux modes de vie au quotidien : tout en continuant la pratique d’activités traditionnelles comme la chasse et la pêche, ils s’imprègnent de l’influence du monde moderne.

Le coût élevé des aliments provenant du sud, en raison du transport, a conduit à la mise sur pied de différents programmes communautaires. Par exemple, des serres agricoles sont créées pour permettre un meilleur accès à une variété de fruits et de légumes. On trouve aussi un congélateur communautaire, faisant partie du Programme de soutien aux chasseurs. Il s’agit d’un projet qui permet aux chasseurs de vendre des produits de la chasse (caribou, gibier) afin de rendre la nourriture traditionnelle accessible à la population.

À l'arrivée du printemps, la fonte des glaces de la rivière Koksoak offre un spectacle hors du commun. Le climat, de type continental subarctique, entraîne d’importantes variations de température propres à la région. L’été, par exemple, un temps chaud et ensoleillé peut alterner avec des averses de neige. La végétation à cette altitude se compose principalement de toundra; les arbres sont rares et les vents sont forts. On y trouve plusieurs variétés de lichens, des épinettes noires, des mélèzes ainsi que des bosquets d’aulnes et de saules. La faune est caractéristique du climat nordique : caribou, orignal, loup, lièvre d’Amérique, renard arctique, ours noir, carcajou, morse, phoque, etc. Il est d’ailleurs possible d’observer les migrations de caribous le long de la rivière George pendant les mois d’août et de septembre.

Autre contenu du même type :
Géographie et agglomérations Documents
En savoir plus