Vie sociale et économique des Naskapis

La Loi sur les Cris et les Naskapis du Québec, adoptée en 1984, permet aux Naskapis de bénéficier d’une grande autonomie administrative dans leur communauté. Grâce à cette loi, ils rapatrient plusieurs pouvoirs de gouvernance locale autrefois exercés par le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien. Aujourd’hui, les principales activités économiques de la communauté naskapie reposent sur le tourisme d’aventure, la construction, le piégeage d’animaux à fourrure et l’artisanat.

Sur le territoire naskapi, l’unique secteur économique qui représente un potentiel d’embauche pour la communauté est le secteur minier. Pour éviter l’exil à la recherche d’un emploi satisfaisant, une centaine d’autochtones suivent des formations données par les compagnies minières de la région (New Millennium Iron, Data Steel, etc.). Cependant, le niveau scolaire des Naskapis étant très faible (la plupart d’entre eux ne dépassent pas la 2e secondaire), de grands investissements doivent être faits par les compagnies dans la formation des autochtones.

Autre contenu du même type :
Culture Documents
En savoir plus