Le saumon de la Romaine

Le territoire québécois est drainé par des milliers de rivières. Cependant, seulement 118 d’entre elles contiennent des populations de saumon de l’Atlantique, dont la rivière Romaine. La Grande-Chute constituant un obstacle infranchissable pour le saumon, il ne fréquente qu’environ 50 kilomètres de la partie inférieure de la rivière. Son habitat et les zones favorables à la reproduction étant limités, le saumon de la Romaine fait l’objet d’une attention particulière, pour assurer sa sauvegarde. Par ailleurs, Hydro-Québec a mis sur pied un programme de suivi des populations et de la fréquentation des frayères et s’emploie à protéger les habitats du saumon atlantique.

Le saumon de l’Atlantique est un poisson anadrome – il peut vivre dans l’eau salée et dans l’eau douce – au corps allongé et fusiforme. Il pèse le plus souvent entre 1,5 et 8 kilogrammes à la première fraie, mais peut atteindre un poids beaucoup plus considérable. La queue est remarquablement fourchue, les écailles sont grosses et très visibles, et la tête, le dos et la nageoire dorsale sont marqués de gros points noirs sur fond pâle. Ces caractéristiques le distinguent des ombles et du touladi. Remarquable migrateur, il regagne toujours sa rivière natale quand arrive la saison du frai.

Autre contenu du même type :
Faune Documents
En savoir plus